Mischa Maisky & Martha Argerich - 17 décembre En concert à Lyon Le 17/12/2024 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

PLUS DE PLACES DISPONIBLES

Depuis un quart de siècle, une amitié indéfectible et fusionnelle unit ces deux artistes pour qui la musique est un moment de partage et de communion. Beethoven, Schubert et Grieg seront servis ici par un engagement, une fièvre, une poésie et une émotion où les deux interprètes ne font qu’un.

NB - Tarifs réduits: réductions accordées aux moins de 18 ans & aux étudiants de moins de 26 ans, places réservées; Billets à retirer le soir des concerts sur présentation du justificatif et d’une pièce d’identité.

Beethoven

Sonate pour violoncelle et piano n°5 op. 102 n°2

Schubert            

Sonate « Arpeggione » D. 821

Grieg        

Sonate pour violoncelle et piano op. 36

Réservations par téléphone uniquement.

Biographie - Martha ARGERICH

Pianiste mythique, née à Buenos Aires en 1941, Martha Argerich a toujours privilégié, au-delà de sa carrière de soliste, une démarche artistique où prévaut la convivialité, le sens de l’échange et du partage. Considérée comme une enfant prodige, elle donne son premier concert à l’âge de trois ans. En 1955, après quelques années d’études en argentine, elle se rend en Europe et étudie à Londres, à Vienne et en Suisse avec Friedrich Gulda - dont elle devient l’unique élève - Nikita Magaloff, Madeleine Lipatti et Stefan Askenase. A seize ans, elle remporte coup sur coup les Premiers Prix des Concours de Genève et de Bolzano. C’est alors le début d’une carrière internationale et l’enregistrement d’un premier récital, carrière qu’elle interrompt pourtant, n’étant pas satisfaite de ses interprétations musicales et des contraintes imposées par la vie de concertiste, mais qu’elle reprendra quelques années plus tard, en 1965, suite à son triomphe au Concours Chopin de Varsovie. Depuis, Martha Argerich parcourt le monde. Invitée permanente des plus prestigieux orchestres et festivals d'Europe, d’Asie et d'Amérique, elle privilégie la musique de chambre, joue et enregistre régulièrement avec le pianiste Nelson Freire, le violoncelliste Mischa Maisky et le violoniste Gidon Kremer. Elle anime à présent à Hambourg ses « rencontres musicales », commencées il y a plus de quinze ans à Lugano, ainsi que le Festival de Beppu, au Japon. Autant d’occasions de s’entourer d’amis musiciens et d’artistes prometteurs auxquels elle apporte un soutien généreux. De nombreux enregistrements Live viennent de paraître, dont un récital avec Renaud Capuçon, des Concertos de Beethoven et de Ravel avec le pianiste et chef d’orchestre Lahav Shani, avec qui elle se produit à présent régulièrement en récital à deux pianos.

Biographie - Mischa Maisky

Mischa Maisky est le seul violoncelliste au monde à avoir étudié avec Mstislav Rostropovich et Gregor Piatigorsky. Né en 1948 à Riga, en Lettonie, il se met au violoncelle au Conservatoire de sa ville natale avant d’entrer en 1962 au Conservatoire de Saint-Pétersbourg et de poursuivre sa formation à Moscou. Surnommé le « Rostropovitch du futur » après ses débuts en 1965 avec le Philharmonique de Leningrad, il remporte le Concours Tchaïkovski et émigre en 1971 en Israël, après 18 mois d’emprisonnement dans un camp de travail près de Gorki. Prix Caspar Cassado en 1973, il débute avec l’Orchestre de Pittsburgh au Carnegie Hall de New York et reçoit d’un admirateur anonyme le Montagnana, datant du XVIIIe, sur lequel il joue encore aujourd’hui. Partenaire de longue date de Martha Argerich et de Gidon Kremer, ils livrent ensemble en concert à Tokyo des interprétations désormais célèbre des Trios de Chostakovitch et Tchaïkovski. Artiste exclusif du label Deutsche Grammophon, Mischa Maisky signe plus de trente enregistrements (dont trois intégrales des Suites pour violoncelle de Bach, un de ses compositeurs de prédilection), tous acclamés par la critique internationale et qui reçoivent de prestigieuses récompenses dont le Grand Prix du Disque à Paris et plusieurs nominations aux Grammy Awards. Le concertiste a joué sous la baguette de Leonard Bernstein, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Riccardo Muti, Vladimir Ashkenazy, Daniel Barenboim, James Levine, Charles Dutoit, Mariss Jansons, Valery Gergiev, Gustavo Dudamel et aux côtés de Radu Lupu, Nelson Freire, Evgueni Kissin, Lang Lang, Youri Bashmet, Vadim Repin, Joshua Bell, Janine Jansen, etc. Avec sa fille Lily, pianiste, et son fils Sascha, violoniste, il créer le Trio Maisky.