Katia & Marielle Labèque En concert à Lyon Le 17/06/2025 - Grande salle de l'Opéra de Lyon à 20h00 - Grande salle de l'Opéra de Lyon

Programme du concert

La venue du légendaire duo constitue toujours, par son caractère festif, un moment privilégié car ces icônes du piano à quatre mains ou à deux pianos possèdent un charisme communicatif. Gageons que dans ce programme éclectique, elles sauront à nouveau faire preuve de cette liberté qui fait le sel de chacun de leurs concerts d’exception.

Ravel

Ma Mère l’Oye, pour piano à 4 mains

Schubert

Fantaisie op.103 D. 940, pour piano à 4 mains

Debussy

6 Épigraphes antiques, pour piano à 4 mains

Bernstein

Songs from West Side Story, pour 2 pianos

Something’s coming

Jet Song

One Hand, One Heart

I Feel Pretty

Tonight

Maria

America

(Transcription par Irwin Kostal)

 

Réservation

Réductions accordées aux moins de 18 ans et aux étudiants de moins de 26 ans.
Les réservations seront prises en compte à réception du règlement; billets à retirer le soir des concerts sur présentation du justificatif et d’une pièce d’identité.

Biographie - Katia & Marielle LABEQUE

Nées sur la Côte Basque, Katia et Marielle Labèque ont à peine trois et cinq ans lorsque leur mère, Ada Cecchi, pianiste italienne élève de Marguerite Long, les met au piano. Spécialistes d’un vaste répertoire pour quatre mains et deux claviers allant de Bach sur instruments anciens aux compositeurs actuels, elles connaissent leur premier grand succès mondial avec un enregistrement de la Rhapsody in Blue de Gershwin. Elles créent KML Recordings, leur propre label désormais associé à Deutsche Grammophon, pour promouvoir en les combinant à leur manière toutes sortes de musiques, même les plus modernes. En témoignent quelques disques aux programmes éclectiques d’œuvres de Ravel, Debussy, Satie, des duos de Gershwin et Bernstein, un récital de flamenco avec la chanteuse Mayte Martin, Sisters qui rassemble des moments musicaux captés au cours de leur vie personnelle et professionnelle. Récemment paraît une monographie dédiée à Glass, Les enfants terribles, et plusieurs collaborations avec le compositeur David Chalmin. Parmi les moments phares de leur carrière, quelques succès retentissants comme lorsqu’elles jouent au Waldbühne le Concerto de Poulenc avec le Philharmonique de Berlin devant trente trois mille personnes. Le record est atteint à Vienne avec plus de cent mille spectateurs, au « Concert d’une nuit d’été à Schönbrunn » avec l’Orchestre Philharmonique et Semyon Bychkov. Elles ont dernièrement créé la pièce de Thom Yorke « Don’t fear the Light », pour deux pianos et deux guitares, aux côtés de David Chalmin et de Bryce Dessner, et le Concerto « In Certain Circles » de Nico Muhly, avec l’Orchestre de Paris et Maxim Emelyanichev puis avec le New York Philharmonic et Jaap van Zweden. Leur programme autour de la Trilogie Cocteau/Philippe Glass est à l’affiche de la Philharmonie de Paris et des Nuits de Fourvière.