Tedi Papavrami & François-Frédéric Guy - 17h En concert à Lyon Le 17/09/2020 - Salle Molière à 17h00 - Salle Molière

Programme du concert

Le violoniste Tedi Papavrami et le pianiste François-Frédéric Guy ont accepté de relever le challenge que représente au concert le marathon des 10 Sonates pour violon et piano de Beethoven qu'ils ont enregistré pour le label Evidence, plongeant avec brio dans ce déploiement de la maturité sonore d’un compositeur qui repousse les limites techniques des instruments.

Report du récital du 29 mars initialement prévu avec Renaud Capuçon et Kit Armstrong.

Beethoven

Intégrale des Sonates pour violon et piano – 2ème partie

Sonate pour violon et piano n°3 op. 12 n°3

Sonate pour violon et piano n°5 op. 24 « Le Printemps »

Sonate pour violon et piano n°10 op. 96

Biographie - François-Frédéric GUY

François-Frédéric Guy est considéré comme un spécialiste du répertoire romantique allemand et en particulier de Beethoven dont il a enregistré les 32 Sonates, l’intégrale de la musique pour violoncelle avec Xavier Phillips, et pour violon avec Tedi Papavrami, les 5 Concertos avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Philippe Jordan (2008) et avec le Sinfonia Varsovia qu’il dirige du clavier. Il mène une carrière internationale, joue sous la direction des plus grands chefs (Marc Albrecht, Bernard Haitink, Daniel Harding, Philippe Jordan, Kent Nagano, Esa-Pekka Salonen, etc.) avec des orchestres prestigieux comme les Wiener Symphoniker, l’Orchestre Symphonique de Montréal ou le Philharmonia Orchestra à Londres. Curieux de la musique de son temps, il se fait l’interprète de nombreux compositeurs contemporains. Il exprime aussi son amour pour la voix en se produisant régulièrement avec des artistes lyriques comme Sophie Koch. Depuis 2012, il dirige régulièrement du piano différentes formations dont l’Orchestre de Chambre de Paris avec lequel il triomphe au théâtre des Champs-Élysées pour ouvrir les festivités beethoveniennes en janvier 2020.

Biographie - Tedi Papavrami

 

"Tedi Papavrami est un prince dont la beauté du son n'a d'égale que la maestria du jeu !” (Le Monde)Le violon, qui depuis toujours fait partie de sa vie, lui est transmis à l’âge de cinq ans par son père, brillant professeur. Ses progrès sont fulgurants : trois ans plus tard, il joue en concert les Airs bohémiens de Sarasate. À onze ans, il interprète en public le Concerto n°1 de Paganini. En 1982 le flûtiste Alain Marion, de passage en Albanie, remarque le jeune virtuose et le fait inviter à Paris où il devient l'élève de Pierre Amoyal au Conservatoire. Des apparitions dans des émissions de télévision, telles Le Grand Echiquier, Dimanche Martin, ainsi que de nombreux concerts ponctuent cette période. A la faveur de plusieurs Prix, il entame une carrière de soliste et de chambriste. Il collabore avec des chefs d’orchestre tels que Sanderling, Jordan, Krivine, Roth, et joue régulièrement avec ses partenaires privilégiés, Philippe Bianconi, Nelson Goerner,  Martha Argerich, Maria Joao Pires, Viktoria Mullova, Garry Hofmann et Paul Meyer. Son dernier enregistrement, le Triple Concerto de Beethoven avec Misha Maisky et Martha Argerich est sorti dans l’album « Rendez vous avec Martha Argerich ». Désormais installé à Genève, il est Professeur à la Haute Ecole de Musique.