Piotr Anderszewski En concert à Lyon Le 27/01/2017 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

« Voyageur intranquille » selon la belle formule du cinéaste Bruno Monsaingeon qui lui a consacré un film, le pianiste polonais Piotr Anderszewski, éternel insatisfait, traverse le monde en quête d’une inaccessible étoile. De Paris à Lisbonne où il réside par intermittence, cet alchimiste faustien qui se refuse pourtant à vendre son âme au diable, par sa recherche d’absolu, élève chacun de ses concerts sur les cimes. On pourra s’en assurer dans ce récital qui fait se croiser la grâce inquiète de Mozart, la sensibilité romantique de Chopin et la quintessence du clavier de Jean-Sébastien Bach,

Mozart
Fantaisie K. 475
Sonate K. 457
Bach
Suite Anglaise n°6
Chopin
3 Mazurkas op. 59
Polonaise-Fantaisie

Biographie - Piotr ANDERSZEWSKI

À bientôt 46 ans, le pianiste polonais Piotr Anderszewski reste réservé. Il en convient, d'ailleurs : « Je suis un sensuel, mais j'ai toujours eu du mal avec l'impudeur. C'est paradoxal pour un interprète, obligé de se mettre à nu sur scène ». Du reste, l'instrumentiste s'est fait plutôt rare, ces dernières années. Tant sur les planches qu'en studio. En 2011, il s’éclipse purement et simplement des salles de concert, pour ne revenir qu'un an et demi plus tard. Et c’est avec Bach et ses Suites anglaises qu’il fait son retour. Des océans, Piotr Anderszewski en a traversé au fil de sa carrière. Naissance en Pologne, enfance à Lyon et Strasbourg, retour à Varsovie pour ses 18 ans, départ pour Los Angeles, où il avait obtenu une bourse. Mais il revient presque aussitôt dans sa Pologne natale, déjà éternel insatisfait. Un an plus tard, il se présente au fameux concours de Leeds, en Angleterre, dont il quittera la finale au milieu de sa prestation, mécontent de son interprétation devant un jury médusé et captivé… Un pied-à-terre à Paris, l'autre à Lisbonne, Piotr Anderszewski est bien ce Voyageur intranquille filmé il y a quelques années par Bruno Monsaingeon, répétant ses programmes de concerts dans un train aménagé en appartement… Aujourd'hui, Piotr Anderszewski demeure fasciné par la géographie. Au point de croire que « la musique demeure, à l'heure d'Internet, le dernier bastion d'une géographie des sentiments qui nous dépasse ». Après un premier disque Schumann devrait paraître un autre volume consacré au compositeur romantique allemand, incluant son Concerto pour piano.