Nicholas Angelich En concert à Lyon Le 14/12/2016 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

Coutumier des ascensions sur les plus hauts sommets, le pianiste Nicholas Angelich se confronte sans cesse aux répertoires exigeants qu’il renouvelle par sa vision puissante et inspirée. Des Variations Goldberg de J-S. Bach à Pierre Boulez, rien n’échappe à son regard marqué au sceau de l’imagination, mais il porte une attention particulière à l’univers romantique dont il saisit les frémissements intérieurs et le lyrisme à fleur de peau. Son programme à Piano à Lyon en est le témoignage qui confronte les flamboyances poétiques des Bunte Blätter de Schumann au rêve éveillé des Nocturnes de Chopin et à la démesure de la Sonate en si mineur de Liszt.

Schumann

Bunte Blätter op.99

Chopin

2 Nocturnes op. 55

Liszt

Sonate en si mineur

Biographie - Nicholas ANGELICH

Né aux Etats Unis, Nicholas Angelich commence le piano à l’âge de cinq ans avec sa mère. Deux ans plus tard, il donne son premier concert avec orchestre en interprétant le Concerto K. 467 de Mozart. A treize ans, il entre au Conservatoire de Paris où il étudie avec Aldo Ciccolini, Yvonne Loriod et Michel Beroff. Il obtient les Premiers Prix de piano, de musique de chambre, d’accompagnement et travaille en parallèle avec Marie-Françoise Bucquet, suit les masterclasses de Leon Fleisher, Dmitri Bashkirov et Maria-Joao Pirès. Il remporte le Deuxième Prix du Concours International Casadesus de Cleveland et le Premier Prix du Concours International Gina Bachauer. Grand interprète classique et romantique, son répertoire inclut également des œuvres du vingtième siècle de compositeurs comme Rachmaninov, Prokofiev, Chostakovitch, Bartok, Ravel, mais aussi Messiaen, Stockhausen, Boulez, Tanguy et Pierre Henry, dont il crée le Concerto pour piano sans orchestre. Passionné de musique de chambre, il joue fréquemment avec Josha Bell, Augustin Dumay, Gérard Caussé, Marc Coppey, Paul Meyer, le Quatuor Ysaye et le Quatuor Prazak. Nicholas Angelich enregistre l’intégrale de l’œuvre pour piano de Brahms. Sa discographie comprend également des pièces de Rachmaninov, Ravel, Les Années de Pèlerinage de Liszt, les Variations Goldberg de Bach, ainsi que les Trios et les Sonates pour piano et violon de Brahms avec Renaud et Gautier Capuçon. Ses derniers enregistrements avec orchestre sont consacrés à Beethoven (le Triple Concerto avec Anne Gastinel et Gil Shaham et les 4ème et 5ème Concertos pour piano avec l’Insula orchestra et Laurence Equilbey). A suivre, un album Prokofiev (avec la 8ème Sonate) chez Erato.