Nelson Freire En concert à Lyon Le 18/12/2019 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

Icône du piano au même titre que son amie Martha Argerich dont il est si proche, Nelson Freire appartient à l’histoire du clavier, déclenchant l’admiration par son jeu subtil, arachnéen et d’une sonorité inimitable qui envoûte.

Beethoven

Sonate op. 31 n°3

Brahms

4 Ballades op. 10

Fauré

Nocturne n°4 op. 36

Poulenc

Trois mouvements perpétuels & Toccata

Wagner/Liszt

La Mort d’Isolde

Liszt

Rhapsodie hongroise n°8

Réservations par téléphone uniquement.

Biographie - Nelson FREIRE

Né au Brésil en 1944, Nelson Freire commence le piano à l’âge de trois ans et donne deux ans plus tard son premier récital. Ses professeurs sont Nise Obino et Lucia Branco, elles mêmes disciples d’un élève de Liszt. A douze ans, il est lauréat du Concours International de Rio de Janeiro. Marguerite Long, Guiomar Novaes et Lili Kraus, membres du jury, sont impressionnées par le talent fulgurant du jeune prodige. Nelson Freire se rend alors à Vienne pour continuer ses études dans la classe de Bruno Seidlhofer, également professeur de Friedrich Gulda. En 1964, il reçoit à Lisbonne le Premier Grand Prix du Concours International "Vianna da Motta" et à Londres les Médailles d'Or "Dinu Lipatti" et "Harriet Cohen". Il se produit dès 1959 en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Israel, etc. Il joue sous la direction, entre autres chefs, de Boulez, Jochum, Maazel, Dutoit, Mazur, Previn, Zinman, Gergiev, Kempe, etc. Il se produit aussi en récital ou en duo avec sa complice Martha Argerich. La vaste discographie de Nelson Freire comprend des enregistrements d’œuvres de Schumann, Debussy, Schubert, Chopin, Bartòk, Rachmaninov, Ravel, et de son compatriote Villa-Lobos. Dernièrement, il a enregistré la Sonate Op. 111 de Beethoven couplée au Cinquième Concerto (sous la direction de Riccardo Chailly), un disque Chopin incluant le Concerto en fa mineur et quelques pièces pour piano seul, et deux disques dédiés à Bach et à Brahms. Nommé  « Soliste de l’année » aux Victoires de la Musique Classique, il reçoit aussi une « Victoire d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière ». A paraître chez Decca, un album regroupant ses bis favoris.