Luis Fernando Pérez En concert à Lyon Le 14/10/2016 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

L’Espagne constitue une terre pianistique d’élection à travers Ricardo Viñes – interprète privilégié de Debussy ou de Ravel dont il faut l’ami – ou encore de grands solistes de réputation internationale tels Alicia de Larrocha, José Iturbi, Joaquin Achucarro, Rafael Orozco, Gonzalo Soriano … Le pianiste Luis Fernando Pérez se situe dans la même veine, celle d’un art quintessencié qu’il aura à cœur de transmettre ce soir dans des pages majeures de Chopin, Debussy et Granados.

Chopin

Nocturne n°20 op. posthume

Ballade n°1 op. 23

Nocturnes op.27 n°1 et 2

Debussy

L’Isle joyeuse

Granados

Goyescas

Biographie - Luis Fernando Pérez

Né à Madrid en 1977, Luis Fernando Pérez étudie au Conservatoire de Pozuelo de Alarcón avant d’entrer à l'Ecole Supérieure Reina Sofía où il devient l’élève de Dimitri Bashkirov. Il poursuit sa formation à la Hochschule de Cologne avec Pierre-Laurent Aimard, et, plus tard, avec Alicia de Larrocha et Carmen Bravo de Mompou à l’Académie Marshall de Barcelone où il obtient un Master en musique espagnole. Il reçoit aussi les conseils de Leon Fleisher, Andras Schiff, Bruno-Leonardo Gelber, Menahem Pressler, est récompensé lors de nombreux concours tels que le Ibla en Italie (Prix Franz Liszt) et le Enrique Granados de Barcelone. Recherché pour ses talents de pédagogue, Il enseigne la Musique de Chambre à l’Ecole Reina Sofía. Sa carrière internationale le conduit à se produire en récital, au sein d’ensembles ou d’orchestre où ses interprétations sont toujours acclamées par le public et encensées par la critique et le public. Luis Fernando Pérez est l’invité de festivals prestigieux : Schleswig-Holstein, Roque d'Anthéron, Grange de Meslay, Jacobins de Toulouse… Sa discographie, qui compte notamment l’enregistrement de la Suite Iberia et de Navarra d’Albéniz pour lequel il a reçu la « médaille Albéniz », rassemble des styles et des auteurs très différents. Des sonates de Padre Soler, les Nocturnes de Chopin, les Goyescas de Granados et dernièrement, les Nuits dans les jardins d’Espagne et autres pièces solos de Manuel de Falla (Mirare).