Jean-Paul Gasparian En concert à Lyon Le 08/03/2019 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

Tête bien faite, Jean-Paul Gasparian se distingue dans la galaxie pianistique par la variété de ses centres d’intérêt qui touchent tout autant le cinéma et la philosophie que la musique. A Piano à Lyon, ce jeune soliste à l’ascension fulgurante a inscrit à son programme des œuvres de Debussy, Rachmaninov et Chopin, des compositeurs qui lui vont comme un gant. « La sonorité est large, longue et profonde, la puissance concentrée, le cantabile permanent […] Un artiste d’une maturité exceptionnelle » ! (Christian Merlin, Le Figaro)

Debussy

Estampes (Pagodes, La Soirée dans Grenade, Jardins sous la pluie)

Chopin

Polonaise-Fantaisie op.61

Ballade n°3 op.47

Ballade n°4 op.52

Rachmaninov

Préludes op.23 n°4, op.23 n°7 et op.32 n°10

Sonate n°2 op.36

Réservation

Réductions accordées aux moins de 18 ans et aux étudiants de moins de 26 ans.
Les réservations seront prises en compte à réception du règlement; billets à retirer le soir des concerts à partir de 20h salle Molière, sur présentation du justificatif et d’une pièce d’identité.

Biographie - Jean-Paul Gasparian

Jean-Paul Gasparian démarre l’année 2018 en remplaçant au pied levé Christian Zacharias dans le 24ème Concerto de Mozart, en Allemagne, sous la direction de Leopold Hager. Cette saison est également marquée par la sortie de son premier CD pour le label Évidence Classics, consacré à la musique russe. Le pianiste a remporté le prestigieux Concours Européen de Brême (Allemagne) en 2014. Il est lauréat des Concours Internationaux José Iturbi (Espagne), GPIPL de Lyon (France), Tel-Haï (Israël), Hastings (Angleterre), et demi-finaliste au concours Géza Anda en 2015. Il remporte aussi le Prix de l'Académie de Salzbourg, celui de la Fondation Cziffra et devient lauréat de la Fondation l'Or du Rhin. Il est également Artiste Steinway, membre résident de la Fondation Singer-Polignac et fonde le Trio Cantor. Le Festival Chopin de Nohant a publié un album d’archives dédié à Aldo Ciccolini, dans lequel est incluse une Sonate de Schumann enregistrée en concert par le jeune soliste. Le magazine Classica lui a décerné son « Choc du Mois » et l’a classé parmi les dix pianistes les plus prometteurs de la jeune génération. Né en 1995 à Paris, de parents musiciens, Jean-Paul Gasparian est admis à l’unanimité au CNSM de Paris à quatorze ans, où il obtient son Master. Ses professeurs sont Olivier Gardon, Jacques Rouvier, Michel Béroff, Laurent Cabasso, Bertrand Chamayou et Tatiana Zelikman. Il se perfectionne actuellement auprès d’Elisso Virsaladze en Italie, au Royal College of Music de Londres et termine un troisième cycle à Paris avec Michel Dalberto et Claire Désert. Poursuivant en parallèle des études de philosophie, il obtient en 2013 le 1er Prix au Concours Général des Lycéens de France.