Alexandre Tharaud En concert à Lyon Le 22/01/2020 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

Poète-musicien, cet interprète aime à diversifier son répertoire. Après s’être confronté aux Variations Goldberg de J-S. Bach et aux trois dernières Sonates de Beethoven, il renoue avec l’art des clavecinistes des XVIIe et XVIIIe siècles dans une invitation au voyage versaillaise autour de Lully, Couperin, D’Anglebert et son fidèle Rameau.

Lully 

Marche des Turcs (arr. Alexandre Tharaud)

Couperin

La Logivière, Les Barricades mystérieuses, Passacaille, Les Ombres errantes,

Le tic-toc-choc ou les maillotins

Pancrace Royer

L’Aimable

Marche des Scythes

D'Anglebert

Fugue grave, Ouverture de Cadmus (d’après Lully), Sarabande,

Variations sur les Folies d’Espagne

Balbastre

La Suzanne

Duphly

La de Belombre, La Pothouën

Rameau

Prélude

Rappel des Oiseaux

Suite en la

Réservation

Réductions accordées aux moins de 18 ans et aux étudiants de moins de 26 ans.
Les réservations seront prises en compte à réception du règlement; billets à retirer le soir des concerts à partir de 20h salle Molière, sur présentation du justificatif et d’une pièce d’identité.

Biographie - Alexandre THARAUD

Chez Alexandre Tharaud, l'art du piano rime avec naturel, grâce et subtilité. A son papa, chanteur d’opérette, il doit enfant ses premiers pas sur scène et peut-être de ne pas être aujourd’hui un pianiste comme les autres. Un piano, il n’en a jamais possédé, préférant jouer les coucous chez ses amis en leur absence mais il n’hésite pas non plus à jeter un grand « queue de concert » dans la sciure pour faire valser sur Bach les chevaux de Bartabas. Il nous a rappelé, et avec quel succès, que Rameau n’était pas l’apanage des seuls clavecinistes ou que Satie méritait toutes nos avant-dernières pensées. Interprète éclectique, écrivain, directeur artistique, sa passion pour la musique l’anime d’une créativité qui nourrit son univers de la musique baroque au répertoire contemporain. Après le succès incontesté des Variations Goldberg au disque et à l’écran, Alexandre Tharaud nous a régalé d’un album « Barbara » en hommage à la grande chanteuse française, enregistré  avec ses amis artistes, suivi des sonates pour violoncelle et piano de Brahms avec son complice Jean-Guihen Queyras. Il est invité chaque année à la Philharmonie de Paris à programmer un week-end entier de concerts et d’évènements autour d’un thème. Le prochain, en novembre 2019, célèbrera son grand retour au baroque français pour la sortie d’un disque consacré à « la musique à Versailles ». Raphaëlle Aellig-Régnier lui a consacré un magnifique portrait dans son film Le Temps Dérobé. Deux livres sont également parus: Piano intime, sous forme de dialogue avec le journaliste Nicolas Southon sur la discographie du pianiste et, Montrez-moi vos mains, un recueil très personnel d’épisodes d’une vie de soliste.