Theo Fouchenneret En concert à Lyon Le 04/03/2022 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

Distingué par un Premier Prix au Concours de Genève en 2018 et Révélation des Victoires de la Musique classique en 2019, Théo Fouchenneret s’est déjà fait un nom dans le monde musical. Architecte des sons et coloriste hors pair, il sert le grand répertoire romantique avec une plénitude et une puissance narrative d’une lumineuse simplicité.

Beethoven

Sonate n°21 op. 53 “Waldstein”

Fauré

Nocturnes n°10 op.99 & n°13 op.119

Mendelssohn

Rondo Capriccioso op. 14

Schumann

Fantaisie op. 17

Réservation

Réductions accordées aux moins de 18 ans et aux étudiants de moins de 26 ans.
Les réservations seront prises en compte à réception du règlement; billets à retirer le soir des concerts à partir de 20h salle Molière, sur présentation du justificatif et d’une pièce d’identité.

Biographie - Théo Fouchenneret

Théo Fouchenneret remporte le Premier Prix du Concours international de Genève en novembre 2018 avant d’être nommé « révélation soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique. La sensibilité et la poésie de son toucher, mais aussi la maturité de ses interprétations distinguent unanimement ce jeune pianiste français des autres interprètes de sa génération. Après ses études à Nice, sa ville natale, il continue de bénéficier d’un enseignement auprès de pédagogues d’exception, Alain Planès, Hortense Cartier-Bresson et Jean-Frédéric Neuburger, qui forgeront les derniers contours de ce musicien complet. Il obtient ainsi les plus hautes distinctions au Conservatoire de Paris. En 2013, il remporte le Premier Prix au Concours Gabriel Fauré qui lui donne l’occasion d’aborder le répertoire d’un compositeur qui lui est particulièrement cher.
L’année 2018 marque un tournant dans sa carrière. Quelques mois avant de triompher au Concours de Genève, il remporte le Premier Prix ainsi que cinq prix spéciaux au Concours international de musique de chambre de Lyon avec le Trio Messiaen. Si Théo est régulièrement l’invité des émissions de radio et de télévision, c’est bien sûr à la scène qu’il porte ses principales interprétations. Applaudi par de grandes salles et des festivals internationaux, il se produit également avec les musiciens Victor Julien-Laferrière, François Salque, Lise Berthaud, Svetlin Roussev, Roland Pidoux, etc. Sont premier disque solo est dédié à Beethoven, avec les Sonates Waldstein et Hammerklavier (La Dolce Volta).