Bertrand Chamayou En concert à Lyon Le 26/01/2022 - Salle Molière à 20h30 - Salle Molière

Programme du concert

L’aisance, l’évidence, la subtilité et le naturel de ton qui émanent du jeu ailé de Bertrand Chamayou s’appliquent à tous les répertoires sans distinction. Il appartient aujourd’hui au gotha des pianistes, reconnu mondialement comme l’un des interprètes les plus captivants de notre époque.

Wagner/Liszt

Marche vers le St-Graal, extrait de Parsifal

Messiaen

Regard de l’Esprit de joie,

Première communion de la Vierge,

(extraits des Vingt Regards sur l’Enfant Jésus)

Liszt

Au bord d’une source, Orage,

Vallée d’Obermann

Les jeux d’eau à la Villa d’Est

Après une lecture de Dante, Fantasia quasi Sonata 

(extraits des Années de pèlerinage)

Réservation

Réductions accordées aux moins de 18 ans et aux étudiants de moins de 26 ans.
Les réservations seront prises en compte à réception du règlement; billets à retirer le soir des concerts à partir de 20h salle Molière, sur présentation du justificatif et d’une pièce d’identité.

Biographie - Bertrand Chamayou

Curieux début de parcours que celui de ce toulousain qui entame ses études musicales au conservatoire de sa ville natale. Bertrand Chamayou se met très tôt à l’harmonie, s’essaie à la composition et s’intéresse avant tout à la musique contemporaine. Vers l’âge de treize ans vient le moment d’un sursaut pour un musicien qui manifeste désormais des préoccupations plus « pianistiques ». Jean-François Heisser perçoit immédiatement le fantastique potentiel de celui qu’il fera d’abord travailler pendant trois ans en privé, avant de le retrouver dans sa classe au Conservatoire de Paris. Bertrand Chamayou se perfectionne en parallèle avec Maria Curcio à Londres, Leon Fleisher, Dimitri Bashkirov et Murray Parahia. L’un des atouts du pianiste est d’avoir été très tôt en contact avec la scène. Il a ainsi négocié aisément le tournant entre la fin du cycle de perfectionnement et l’entrée dans la vie de concertiste. L’expérience des concours internationaux y a également contribué : un Deuxième Prix au Concours Kraïnev et un Quatrième Prix au Long-Thibaud. Tous les répertoires l’attirent, et ce goût pour les défis musicaux qui l’a amené aux Etudes et aux Années de Pèlerinage de Liszt lui inspire des projets autour de Schumann, Mendelssohn, Ravel ou Debussy et, plus généralement, d’une musique française à laquelle il s’intéresse jusque dans ses aspects les plus récents. Après une intégrale de l’œuvre pour piano de Ravel, il enregistrer les 2e et 5e Concertos de Saint-Saëns, l’album Good Night et se prépare à graver les Vingt Regards sur l’Enfant Jesus de Messiaen (Erato).