Maxime Quennesson

Biographie - Maxime Quennesson

C’est à seulement six ans que Maxime Quennesson débute son apprentissage du violoncelle. En 2011, il entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris dans la classe d’Hélène Dautry avant de poursuivre sa formation dès 2014 au Conservatoire Supérieur dans la classe de Michel Strauss et Guillaume Paoletti. Il y obtient son Master avec toutes les distinctions. Maxime Quennesson se produit alors en soliste avec orchestre (Ensemble Appassionato, Orchestre du Concert de la Loge, Stuttgart Kammerorchester, Orchestre Royal de Wallonie, Belgian National Orchestra, Orchestre National des Pays de la Loire) ainsi qu’en récital (Festival Radio France Montpellier-Occitanie, Amsterdam Cello Biennale, les Folles Journées, les Rencontres Musicales d’Evian, les Sommets Musicaux de Gstaad, le Festival de Pâques). Il entre à l’Académie Jaroussky et devient artiste en résidence au Festival de La Roque d’Anthéron 2019 avec le Trio Zeliha, dont il est l’un des membres fondateurs. Cette même année, il entre à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth sous la direction de Gary Hoffman et poursuit en parallèle un troisième cycle au CNSMD de Paris avec Jérôme Pernoo pour l’obtention d’un Diplôme d’Artiste Interprète. En décembre 2020, le violoncelliste se distingue en remportant, parmi 130 participants, le Premier Prix du Concours Barbash Bach. Il remporte dans la foulée de nombreuses compétitions, dont les Concours Louis Rosoor et Edmond Baert. Il est soutenu par SAFRAN, l’ADAMI, l’Or du Rhin et joue sur un violoncelle fabriqué en 1863 par Jean-Baptiste Vuillaume, généreusement mis à disposition par Bruno Delepelaire.

Prochains concerts