Philippe BIANCONI

Formé au Conservatoire de Nice, sa ville natale, Philippe Bianconi est le seul pianiste français d’envergure à s’être lancé dans les concours internationaux sans être passé par le Conservatoire de Paris. Il se distingue par un jeu « allant toujours au cœur de la musique et emplissant l’espace de vie et de poésie », « lyrique, puissant, qui fait chanter le piano jusque dans la force et la virtuosité, avec une sonorité haute en couleur ». Ses prix au Concours International des Jeunesses Musicales à Belgrade, au Concours International Robert Casadesus à Cleveland et surtout au Concours Van Cliburn lui ouvrent les portes d’une carrière internationale qu’il mène loin de tout tapage médiatique. Aux quatre coins du monde, on loue la poésie de son jeu et la beauté de sa sonorité. Amoureux de la voix, il a gravé les trois cycles de Lieder de Schubert, La Belle Meunière, Le Voyage d’Hiver, Le Chant du Cygne avec le baryton Hermann Prey. Son disque des Préludes de Debussy est un des événements discographiques de l’année 2012, obtient une pluie de récompenses internationales et lui vaut une nomination aux Victoires de la Musique. Philippe Bianconi assure la direction musicale du Conservatoire Américain de Fontainebleau (institution française ayant pour mission de faire connaître la culture française à des étudiants étrangers dans les domaines de la musique et de l’architecture) où il succède à Philippe Entremont et Nadia Boulanger… Après un disque consacré à Chopin, le pianiste fait sa rentrée avec un album d’œuvres de Schumann (La Dolce Volta).

En concert le vendredi 25 novembre 2016 à 20h30

Afficher le programme

Prochains concerts

Les interprètes à la une

Les dernières photos

Nos partenaires