Kun Woo PAIK

Né à Séoul, Kun Woo Paik, « le plus français des pianistes coréens et le plus coréen des pianistes français »... donne son premier concert à l’âge de dix ans et s’installe à New York pour étudier à la Julliard School avec Rosina Lhevine puis à Londre avec Ilona Kabos. Guido Agosti et Wilhem Kempff, en Italie, lui prodigueront aussi quelques conseils. Remarqué lors des Concours Naumburg et Busoni, il débute sa carrière internationale par une intégrale de l’œuvre pour piano de Ravel donnée à New York. En 1974, il fait ses débuts en Europe et collabore avec la plupart des grands orchestres, sous la direction de Mariss Jansons, Sir Neville Mariner, Wolfgang Sawallisch, Lorin Maazel, Paavo Järvi... Il est l’invité régulier des festivals de la Roque d’Anthéron (où il interprète entre autre une œuvre fastidieuse, le Concerto pour piano, orchestre et chœur d’hommes de Busoni avec l’Ochestre de Bilbao et Juanjo Mena), Colmar, Montreux, Raviana, le Festival de Pâques à Moscou... Côté disques, Kun Woo Paik a enregistré l’intégrale des Concertos de Prokofiev et Rachmaninov, l’intégrale de l’œuvre pour piano de Moussorgski mais aussi, Scriabine, Liszt... Pour l’année Bach, un disque de transcriptions signées Busoni et dernièrement une monographie d’œuvres de Fauré sans oublier les œuvres concertantes de Chopin avec le Philharmonique de Varsovie et Antoni Witt. Vient de paraître le Premier Concerto (avec le Czech Philharmonic Orchestra et Eliahu Inbal) et des variations pour piano de Brahms chez Deutsch Grammophon. Le pianiste vit désormais à Paris, est responsable musical du Festival International de Musique de Dinard – Côte d’Emeraude. Il a également siégé au jury du Concours Tchaïkovsky à Moscou.

En concert le vendredi 14 décembre 2012 à 20h00

Afficher le programme

Prochains concerts

Les interprètes à la une

Les dernières photos

Nos partenaires