Henri DEMARQUETTE

Henri Demarquette entre à treize ans au Conservatoire de Paris où il étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron.
Titulaire d’un Premier Prix à l’unanimité, il travaille également avec Pierre Fournier, Paul Tortelier et Janos Starker.

Habitué à côtoyer la scène dès son plus jeune âge, il donne à dix sept ans un récital au Châtelet et participe à une émission télévisée avec la pianiste Hélène Grimaud. Il est aussitôt remarqué par Lord Yehudi Menuhin qui l’invite à jouer sous sa direction le Concerto de Dvorak à Prague et à Paris.

Sa carrière prend alors un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagné des grandes phalanges orchestrales françaises ou étrangères (comme récemment l’Orchestre National de France, le London Philharmonic, l’Ensemble Orchestral de Paris, le Tokyo Symphony, le Sinfonia Varsovia), ou aux côtés de ses partenaires pianistes privilégiés que sont Brigitte Engerer, Michel Dalberto, Jean-Philippe Collard et Boris Berezovsky.

Esprit curieux, Henri Demarquette aborde régulièrement la musique contemporaine et se plaît à défendre des oeuvres rares. Il travaille en étroite collaboration avec d’éminents compositeurs comme Pascal Zavaro, Eric Tanguy et Alexandre Gasparov. Côté discographie, il a enregistré « Invitation au voyage » avec Brigitte Engerer, un florilège de pièces du répertoire français, ainsi que les Sonates de Brahms et Beethoven avec Michel Dalberto.

Dernièrement sont sortis deux disques, l’un consacré à Camille Saint-Saëns avec le Premier Concerto, la Première Sonate et le Carnaval des animaux (Mirare), l’autre à Olivier Greif avec le Concerto Durch Adams Fall et la Sonate Requiem (Universal-Accord).

Henri Demarquette joue un violoncelle du luthier italien Goffredo Cappa de 1697 et un archet de Persois de 1820.

Prochains concerts

Les interprètes à la une

Les dernières photos

Nos partenaires